Actualités

Soutenez la scolarisation d’enfants malgaches

Si la rentrée scolaire est fixée au 5 septembre à Madagascar, tous les enfants n’ont malheureusement pas accès à un enseignement complet et de qualité. Nombreux sont celles et ceux qui doivent abandonner l’école à cause des difficultés financières de leurs parents.

Bien que l’école publique soit théoriquement gratuite, scolariser son enfant engage des dépenses importantes. Dans les faits, l’écolage est gratuit. cependant de nombreux frais sont à régler chaque semestre, sous peine de se voir privé d’enseignement : inscription, déplacement, fournitures scolaires, etc. S’y ajoute une partie des salaires des enseignants que l’Etat n’arrive pas à prendre en charge. Cela représente des sommes que beaucoup de parents ont du mal à réunir.

Cette année, pour les seules fournitures scolaires, 715 enfants de quelques 350 familles bénéficiaires de nos programmes auront besoin de:

  • près de 9’000 cahiers de formats et utilités divers (écritures, dessins, etc.)
  • plus de 5’300 stylos, crayons, craies, feutres
  • plus de 500 cartables et trousses
  • près de 3’500 gommes, règles, ardoises, compas, tubes de colles, etc.

Le coût total de ces achats est de CHF 10’983.-. Ainsi, avec moins de 16.- francs, vous permettez à un enfant d’aller à l’école, source d’épanouissement et de progrès.

Faire un don, mention : Soutien scolaire Madagascar

Le Noma, une maladie qui ne devrait plus exister

Sentinelles, un des acteurs majeurs et pionniers de la lutte contre le Noma, s’est associée à cet événement et a délégué sur place la responsable Programme Noma au Burkina Faso.

Le noma touche principalement les enfants de moins de sept ans vivant dans la pauvreté. Quelque 90% d’entre les malades meurent dans les deux premières semaines s’ils ne reçoivent pas à temps une antibiothérapie. Pour les survivants, quelques jours suffisent pour que le noma les laisse avec le visage gravement défiguré, rendant difficile de manger, de parler, de voir ou de respirer. De plus, ils doivent faire face à la stigmatisation sociale en raison des terribles ravages marquant leur visage.

Alors que certaines maladies comme le Covid-19 bénéficient d’une attention massive de la part des médias, des instituts de recherche et des décideurs politiques, le noma reste négligé. Médecins Sans Frontières (MSF) pense qu’il est possible de s’attaquer à cette maladie en l’ajoutant d’ici 2023 à la liste des maladies tropicales négligées de l’Organisation mondiale de la santé.

Le 24 mai, MSF (Médecins sans frontières), en collaboration avec la SANTD (L' »Alliance suisse contre les maladies tropicales négligées ») et le Club de la Presse de Genève, a organisé un débat pour sensibiliser le public sur la façon de combattre cette maladie qui ne devrait plus exister.

Lien pour visionner la conférence de presse

La maladie du Noma à Zinder: quelle prise en charge?

Dans le cadre des activités de sensibilisation de Sentinelles au Niger, notre équipe a pu prendre la parole le temps d’un forum du Studio Kalangou, diffusé sur plus de 50 radios au Niger.

Comment prendre en charge les enfants atteints de noma, comment prévenir la maladie et la détecter, quels sont les facteurs de risque du noma…etc. Autant de questions auxquelles nos collaborateurs ont répondu avec précision et engagement.

Ce forum tombe à point nommé puisqu’un grand mouvement est initié pour inscrire le noma sur la liste des maladies tropicales négligées de l’OMS.

Lien pour écouter ou télécharger l’émission (version en français)

Plusieurs voix s’allient pour tirer le noma de l’oubli

Dans un dossier de newSpecial, le magazine du personnel des organisations internationales, intitulé Le noma, l’horreur d’une maladie oubliée, plusieurs auteurs font le point sur cette terrible maladie qui frappent toujours les enfants les plus pauvres d’Afrique. Pour le lire, cliquez sur l’image.

Un œil artistique sur des archives sensibles

Les Archives cantonales vaudoises ont le plaisir de présenter une mise en valeur des archives de la Fondation Sentinelles par l’entremise artistique du collectif Marie-Louise. A visiter dès le 1er mars.

Après un long travail d’analyse, d’évaluation et de traitement, les archives de la Fondation Sentinelles ont été données aux Archives Cantonales Vaudoises (ACV). Si ces archives sont (en partie) consultables en salle de lecture des ACV, l’inventaire est accessible en ligne depuis octobre 2020.

Les Archives cantonales ont choisi, en collaboration avec Sentinelles, de valoriser cette donation, en organisant une conférence en ligne sur le Noma, puis une exposition de dessins, depuis le 1er mars dans le hall d’accueil des ACV.

 Les ACV ont en effet mandaté le Collectif Marie-Louise, composé de dessinatrices et dessinateurs de la région, qui ont eu accès à une partie des archives Sentinelles. Ces artistes proposent, par le biais du dessin, leur vision de ces dossiers et du travail de Sentinelles auprès d’enfants atteints de la maladie du Noma.

Des visites guidées de l’exposition et des Archives cantonales auront lieu, sur inscription (limite de 10 personnes par groupe):

  • Jeudi 27 mai à 17h30
  • Mercredi 2 juin à 12h30
  • Lundi 7 juin à 17h30

 Inscriptions : info.acv@vd.ch ou au 021 316 37 11

Concert en direct

Revivez sur notre page Facebook le concert du 27 avril de Stéphane Wild et la présentation des activités de Sentinelles, illustrées par de brèves vidéos.

Quelques images du concert et des présentations ici

Vous pouvez obtenir un CD des chansons de Stéphane Wild au prix de 35.- Fr, entièrement au profit de Sentinelles au +41 21 646 19 46 ou par courriel. Un grand merci à Stéphane!

Tous ensemble contre le Covid 19

En raison de la pandémie, et cela jusqu’à avis contraire, seule une permanence est assurée du lundi au vendredi de 9 h à 16 h. Merci pour votre compréhension.

Au sein de chaque programme, les actions de Sentinelles se poursuivent tout en préservant la santé des enfants et des femmes accompagnés ainsi que celle des collaborateurs.

Sentinelles fête ses 40 ans

Au Forum de l’Hôtel de Ville de Lausanne, du 14 au 31 octobre, une expo a retracé les 4 décennies d’actions de notre Fondation en faveur de personnes en détresse majeure. Pour voir quelques reflets de cette exposition, cliquez ici.

Concert de soutien du Brass Band Arquebuse

Organisé par Les amis de Sentinelles, le Brass Band Arquebuse offre un concert en faveur des enfants victimes du noma. 34 musiciens professionnels ou élèves en classe professionnelle du Conservatoire de Genève, jouant d’une gamme complète d’instruments de cuivre, nous font l’honneur et le plaisir de dédier ces moments musicaux au soutien de notre action auprès de ces enfants.

Dimanche 25 octobre, 17 h, Victoria Hall, Genève.